English & French Zone

In Zhe Gaza Megakitsch (1991-1995)

« Martel Muznick with Explicit Rythmicks » 



Pierre a fondé In Zhe Gaza Megakitsch en 1991, formation dont on pourrait rapprocher le style musical de celui de Dive, dans une version plus bruitiste et épileptique. Cependant, la première cassette sonnait plutôt comme une continuation de ses groupes précédents, bien que sur un mode plus industriel, et la deuxième réunissait des compositions plus expérimentales et noise. Ce n’est qu’en 1992 que l’identité musicale du projet se forge réellement. Brontorythme apocalyptique, distorsion amphétaminée, bruitistosaure frénétique et voix trafiquée définissaient la démarche sonore de In Zhe Gaza Megakitsch. Par ailleurs, à l’inverse du ton sérieux propre au mouvement industriel de l’époque, l’univers conceptuel du projet était très parodique, empreint d’un humour au second degré très marqué. Cet aspect se retrouvait aussi dans les tenues scéniques gadgétisées qui étaient endossées lors des concerts. 


L’univers graphique du groupe, créé à base d'images détournées, de collages, de typographies hallucinatoires et d’une orthographie totalement extravagante, venait parachever l’excentricité survoltée du projet. In Zhe Gaza Megakitsch a sorti plusieurs cassettes autoproduites, de très courtes durées et portant des titres souvent fantasques, mais toujours évocateurs : Godzilla vs Aleister Cröwley, Oui-Ja Oui-Ja !, ou encore Fuck Me Like a Panzer-Schlaggen. À noter, sur cette dernière, la participation de Yvon Million, du groupe cold-wave Neutral Project, aux backing vocals sur le morceau-titre. Rien d’étonnant en fait, puisque celui-ci a apporté une aide technique sur les premiers enregistrements du projet, et a également distribué ses premières cassettes. In Zhe Gaza Megakitsch a aussi participé à de nombreuses compilations, la dernière étant le CD Body Frequencies sorti en 1995 sur le label italien Minus Habens, avec entre autres Dive, Esplendor Geométrico, Nightmare Lodge ou encore Kapotte Muziek


Avant IZGM : Doktor Batkampf, The Waterloo’s et Ici L’Ombre 

Avant ses projets plus industriels, Pierre avait déjà mis sur pied plusieurs groupes dont la musique était structurée autour d’une boite à rythmes et de guitares saturées, d’un style dark-punk pour Doktor Batkampf et The Waterloo’s en 1988, ou teintée de post-punk amorphe avec Ici L’Ombre. Ce duo utilisait déjà une typographie et un graphisme singuliers, tout en étant fidèle à l’esprit de la culture do it yourself des années quatre-vingts. L’importance accordée à l’aspect visuel est déjà à souligner, puisque c’est une démarche esthétique qui se poursuivra et évoluera tout au long du parcours de Pierre. Concernant Ici L’Ombre, on notera que Yvon Million avait déjà aidé à la production de leur unique cassette, Sleepbunker & Sexmuppets, sortie en 1989. 


Après IZGM : Le Serpent Secret Occidental 

En 1995, un projet ambient et noise, basé sur des bandes mises en boucle et diverses expérimentations, a vu le jour : Le Serpent Secret Occidental. Une cassette est sortie (Play at Minimum Volume), ainsi qu’un 45 tours (Girls Love Disco / Violent Death Feed-Back Experience). Cette parenthèse expérimentale fera ainsi la transition avec le second projet sonore d‘envergure que Pierre développera ensuite : 47Ashes


Archives & Liens 

. Extraits :
. Photos de concerts de 1992 et 1993. 
. Un article (1992) et des chroniques (1992-1993) dans des fanzines de l’époque. 
. Newsletter (1992) incluant la liste des cassettes et des reviews.
. Interview (1992) de Eternité Minimale, le label de Neutral Project mais également petit label de distribution à l'époque, où Pierre évoque In Zhe Gaza Megakitsch.
. Différents visuels créés par Mister Kirschner. 
. Article sur le « minimalisme rythmique » écrit par Pierre, édité sous forme de newsletter et reprenant celui qui était paru (sous le titre de « Music for Drum Boxes ») dans le sixième numéro du fanzine Symposium en 1994. 
. Mp3 des six cassettes sorties entre 1991 et 1994 

. Chronique de la split tape The Waterloo’s / Flagrant D’Eli sortie en 1988. 
. Dessins de Dok Batkampf dans le fanzine punk Opus Incertum édité en 1988. Autres traces de sa participation à des graphzines collectifs en 1988 : Disco Totem ou encore Pirates
. Affiche (1990) pour l’émission de radio punk et new-wave British Connection, dont Le Dok était proche à la fin des années quatre-vingts. Dans les archives photos de cette émission, on peut l’apercevoir en 1989 avec les membres de l’équipe, ou bien aux côtés de groupes comme Little Nemo et Opera Multi Steel
. Interview de Ici L’Ombre dans le fanzine Street Zine en 1990. 
. Interview de Yvon Million de Neutral Project évoquant sa collaboration avec Ici L’Ombre puis In Zhe Gaza Megakitsch dans le fanzine Omega en 1993. 
. Mp3 Doktor Batkampf : cassette R Polizëi Du Psyche Shug VII
. Mp3 The Waterloo’s : split tape Dictature à la 8e dimension

. Mp3 de la cassette Play at Minimum Volume